mar. Sep 17th, 2019

Bouttola

L'actualité du football en Algérie

Conférence de presse de Djamel Belmadi : «Avec ce groupe, on peut faire quelque chose de grand»

Djamel Belmadi

Djamel Belmadi

Partager c'est aimer !

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a été fidèle à lui-même lors de la conférence de presse animée, hier, au Centre technique national de Sidi Moussa, en marge du premier stage des Verts après le retour victorieux de la CAN-2019 en Egypte.

N’ayant esquivé aucune question, il ne s’est pas empêché d’écorcher tous ceux qui ont «touché» à son équipe et attaqué certains joueurs avant le début de la CAN. En premier lieu, le coach Djamel Belmadi a regretté que le premier stage des Verts après le retour victorieux d’Egypte soit ponctué par un seul match amical. Il mettra aux prises les coéquipiers de Mahrez face au Bénin, quart finaliste de la dernière CAN, le 9 septembre prochain. «Au départ, on avait programmé deux rencontres, mais le Ghana s’est désisté à la dernière minute.

Ça a contrarié quelque peu mes plans, car je voulais que les joueurs, qui ont été sacrés champions d’Afrique, puissent se produire au pays devant leurs supporters, tout en donnant du temps de jeu aux autres joueurs dans l’autre rencontre. Maintenant, on doit faire avec. On saisira aussi l’occasion pour permettre à Halliche de faire ses adieux et sortir par la grande porte.»

LE BRESIL, MAIS…

Par ailleurs, Djamel Belmadi reconnaît qu’avec le nouveau statut de la sélection nationale, il y a de nombreuses sollicitations pour l’organisation de matchs amicaux, notamment au mois d’octobre prochain. «Je vous confirme qu’on a de belles propositions pour jouer des matchs amicaux au mois d’octobre. On avait la possibilité de livrer une confrontation de prestige contre le Brésil, mais on va opter par jouer deux beaux matches, qui vont permettre de nous préparer pour les confrontations du mois de novembre au lieu d’un seul match face au Brésil, aussi prestigieuse soit cette empoignade.»

Toujours au chapitre des matchs amicaux, Belmadi n’est pas contre l’idée d’organiser une rencontre face à la France en Algérie, comme l’a souhaité le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët. «On peut largement l’envisager. C’est un match de prestige face au double champion du monde. Le Graët avait souhaité la mise sur pied de ce match avant la fin de son mandat, pour peu que ça arrange les deux parties», précise-t-il encore.

L’avenir c’est déjà aujourd’hui pour Djamel Belmadi. C’est ce qu’il a déclaré lors de sa rencontre avec la presse algérienne : «On va commencer à travailler avec la Fédération algérienne de football. On a constaté que beaucoup de sélections s’écroulent après une consécration.»

OBJECTIF MONDIAL 2022

Et d’ajouter : «L’équipe d’Allemagne a été championne du monde en 2014 avant sortir dès le premier tour du Mondial 2018. L’Algérie l’a aussi vécu après les performances du Mondial 2010 et celui de 2014. Il faut entretenir ce qui a été bien fait et perfectionner tous les aspects positifs. Personnellement, si je sens que je serais incapable de faire progresser l’équipe, je me retire. Mais avec ce groupe je sens qu’on peut faire quelque chose de grand. Notre objectif est la qualification pour le Mondial 2022 et on va tout faire pour ça.»

«JE REMERCIE MEDANE»

Abordant la démission du désormais ancien manager des Verts, Hakim Medane, Djamel Belmadi a déclaré : «Je tiens d’abord à remercier Hakim Medane pour le travail qu’il fait avec la sélection. Il était le plus proche de moi durant toute l’année que j’ai passée à la tête de l’équipe.

Il a aussi contribué au succès de notre sélection. Il a décidé de prendre du recul à la suite de la campagne haineuse dont il a été victime.» Par ailleurs, le sélectionneur des Verts n’a pas caché, qu’en tant que premier responsable technique de l’équipe, il espère que le futur manager doit posséder des qualités pour améliorer la gestion de l’équipe et lui faire atteindre un autre palier. Il est aussi normal pour lui qu’il puisse avoir un œil sur ce «dossier», même si la décision finale de son recrutement c’est la FAF qui la prendra.

«JE SUIS RESPONSABLE DE L’ÉQUIPE PREMIÈRE»

Après la polémique née autour de l’équipe des joueurs locaux, Djamel Belmadi a tenu à faire la part de choses : «Je suis sélectionneur de l’équipe première d’Algérie. On a voulu faire progresser l’équipe des joueurs locaux, car il n’y avait pas un entraineur attitré. Maintenant que Ludovic Batelli a été nommé responsable de cette sélection, j’ai mis à sa disposition l’ensemble de mon staff, tout en gardant un suivi sur cette équipe, car il est probable que des joueurs de cette sélection locale, voire de celle des Jeux olympiques puissent rejoindre un jour l’équipe première.»

AUCUNE ANIMOSITÉ AVEC ZETCHI

Le coach champion d’Afrique a tenu à préciser que ses rapports avec le premier responsable de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, sont bâtis sur le respect : «Nos relations sont simples et claires. Quand il y a des soucis ou des problèmes, on essaye de les régler. Mais moi je connais mes prérogatives. Mon travail consiste à faire progresser l’équipe et non pas à nettoyer son entourage.»

Evoquant le cas du président qui s’est vu privé de la médaille du Mérite, Belmadi s’est dit désolé pour lui. «Ce n’est qu’en arrivant à Sidi Moussa qu’on a su que le président n’avait pas eu sa médaille comme tout le monde. Je ne sais pas ce qu’on lui reproche, mais cette Coupe d’Afrique c’est aussi la sienne et il mérite la reconnaissance.» Enfin, le sélectionneur national n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur certains consultants, en les qualifiant de «criminels de l’audiovisuel». «Ils ont plus qu’exagéré en rabaissant les joueurs, à l’image de Adlène Guedioura, Islam Slimani, Aïssa Mandi ou encore Ryad Mahrez.

C’est désolant de leur tomber dessus comme ça en prenant même le peuple à témoin. Moi, je les qualifie de criminels de l’audiovisuel. Après, ils surfent sur la victoire de l’équipe comme si de rien n’était. Ils doivent avoir un peu de pudeur et demander pardon, car ils ont fait beaucoup de mal», a-t-il conclu.

© Bouttola 2003-2019. Tous droits réservés. | Bouttola by Kameleon Méedia.