ven. Déc 13th, 2019

Bouttola

L'actualité du football en Algérie

Cherif El-Ouazzani : “Je vis sous pression…”

Cherif El Ouazzani

Cherif El Ouazzani

Partager c'est aimer !

Alors que tout semblait en ordre pour qu’il réponde présent à l’invitation du Mouloudia de Oujda, en fin de semaine prochaine, et disputer un match de gala à l’occasion de l’inauguration du nouvel écrin qui arbitrera désormais les rencontres dudit club marocain, le MCO a fini par décliner cette proposition.

Mais bien que tout concorde à dire que la principale motivation de ce forfait annoncé est d’ordre financier, aucun argument “officiel” n’est, toutefois, venu confirmer ou infirmer la donne, laissant du coup la porte entrouverte à bon nombre de spéculations versant, toutes, dans le sens d’un refus de l’actuelle direction oranaise de prendre, à son compte, le moindre frais. Côté terrain, les Rouge et Blanc de Si Tahar Cherif El-Ouazzani se sont bien amusés, mardi en début de soirée au stade Ahmed-Zabana, face aux jeunots du Chabab de Témouchent qu’entraîne Omar Belatoui.

Victorieux sur le score de 5 buts à 1, des réalisations signées Benhammou, Hamia, Mellal et Frifer par deux fois contre un penalty pour le CRT, les Oranais ont laissé une bonne impression générale que les supporters du club n’ont malheureusement pas pu constater par eux-mêmes en raison de l’incompréhensible huis clos imposé par la direction mouloudéenne. “Pour permettre aux remplaçants qui n’ont pas joué samedi de garder une certaine compétitivité, nous avons convenu de programmer chaque mardi un match amical.

Nous sommes globalement satisfaits de ce large succès qui nous met dans de très bonnes conditions avant la réception du Chabab de Constantine, samedi prochain”, commentera, à ce propos, l’entraîneur-adjoint, Bachir Mechri, qui aura la responsabilité de suppléer son ami et mentor, Cherif El-Ouazzani, à cette occasion officielle. Suspendu un match par la commission de discipline de la LFP pour contestation de décision arbitrale, l’entraîneur en chef du MCO suivra cette empoignade face au CSC “du tunnel menant au vestiaire”. “Je n’ai pas le choix, puisque je suis suspendu. Je sais que je devais me contrôler, mais lorsque tu entrevois les trois points d’un succès à Sétif, face à un grand d’Algérie comme l’Entente, puis t’es victime d’une erreur d’arbitrage avec ce penalty pas du tout évident, il est très difficile, voire impossible, de maîtriser ses nerfs. Je vis sous pression. Au MCO, la pression est constante. Voilà pourquoi il m’était quasi impossible de faire montre d’un self-control. Mais bon, un point ramené du 8-Mai demeure toujours précieux. Maintenant, il faudra être encore plus performants pour sortir victorieux, samedi incha’Allah, de notre duel direct face au Chabab de Constantine”, concédait, à ce propos, Cherif El-Ouazzani dans une discussion sans filtre à l’issue de la démonstration en amical de sa formation.

© Bouttola 2003-2019. Tous droits réservés. | Bouttola by Kameleon Méedia.